Qu’est ce que la demande d’annulation d’un licenciement pour cause de grossesse?

Sauf exception, la législation en vigueur interdit formellement le licenciement d’une salariée se trouvant en état de grossesse.

Cette période de protection s’étend jusqu’à la dixième semaine suivant le retour de la collaboratrice après son congé maternité.

Dans l’hypothèse où l’employeur ignorait la condition de la salariée et lui a notifié son licenciement, celle-ci peut en demander l’annulation dans un délai de 15 jours en joignant un certificat médical à sa requête.

Que faut-il inclure dans une demande d’annulation d’un licenciement pour cause de grossesse?

Afin d’éviter une éventuelle procédure prud’homale intentée par l’employeur, les courriers rédigés sur mesure par les avocats partenaires de La Fabrique Juridique contiennent toutes les mentions nécessaires à la sécurisation de la rupture du contrat de travail: date de la notification du licenciement, date prévue de fin de contrat, etc… Toutes les hypothèses sont envisagées afin de vous satisfaire pleinement.

Pour en savoir plus sur la demande d’annulation d’un licenciement pour cause de grossesse, c’est par ici.